• Frédéric Parmentier

Siffler en travaillant. Chiche?

A l'heure du retour progressif dans les entreprises, le label éclairé Born Bad Records a frotté la lampe du génial Henri Salvador pour faire jaillir les pépites de la malle au trésor de son home-studio de la place Vendôme. Parmi elles, la version "demo" de siffler en travaillant résonne aujourd'hui comme une potion magique, remède à un rapport au travail devenu source de stress et de tension pour beaucoup.

On en parle partout dans la presse et dans les medias, le retour à 100% en entreprise ne semble pas aller de soi. Les raisons de ces incertitudes sont multiples :


-Pour les salariés, il faut reconnaître que le télétravail a connu son lot d’avantages :

1. Moins de temps passé dans les transports et donc plus de temps pour soi et ses proches avec un bénéfice net sur le fameux équilibre vie privée, vie professionnel.

2. Un gain évident d’autonomie, et probable de capital de confiance dans la relation hiérarchique. En bref, une sensation intime de liberté retrouvée.


-Pour les dirigeants aussi, la crise traversée a fortement impacté la relation managériale :

1. Comme déjà précédemment évoqué, les managers et a fortiori les managers de managers sont les plus impactés par la détresse psychologique (72% d’entre eux selon Opinionway)

2. Ordres et contre-ordres réglementaires ont mis dirigeants et DRH sous tension permanente les obligeant à passer de l’art de l’agilité à celui de la frénésie à vue.

3. La crise sanitaire a eu des conséquences économiques sans précédent, fragilisant de nombreuses organisations et domaines stratégiques. Santé, Education, tourisme, culture, retail, aéronautique…De nombreux anciens fleurons de l’économie se sont trouvés mis à mal, et ont fait preuve de beaucoup de capacité de résilience et d’adaptation pour traverser l’épreuve. Parmi ces phénomènes, notons une transformation managériale digitale à marche forcée, accélérant la productivité ainsi que la remise en question des environnements de travail (flex-office notamment) dans le but plus ou moins avoué d’économie et donc de rentabilité.


Dans ce contexte encore bien incertain, les signaux positifs sont heureusement là dans la primauté accordée à l’homme à travers sa composante de santé au-delà de toute autre considération, dans les solidarités mises en œuvre, et dans la prise de recul sur les missions, le sens de chaque entreprise et la nécessité de faire vivre et incarner des valeurs au-delà de leur promotion.


Tout le monde aura bien compris que si « the show must go on », bon gré malgré, les masques sont en train de tomber, et notre rapport au travail ne sera plus jamais véritablement le même. Si beaucoup reste à dessiner, entre structures attentistes, voire conservatrices et organisations visionnaires dans la transformation managériale, chacun, à son niveau de responsabilité, devra participer en conscience à la nécessaire refonte de nos modes de travail.


Curieusement, c’est peut-être un artiste visionnaire qui dans la simplicité d’une chanson nous donne la clé d’une relation saine à l’ouvrage. Henry Salvador, initiateur de la Bossa Nova (dixit Joao Gilberto), du rock (…and roll mops avec Boris Vian), amuseur incontournable, crooner national, enchanteur des petits et des grands, nous livre avec « Siffler en travaillant » une leçon quasi philosophique et prophétique de ce que nous devrions vivre pour notre bien-être en entreprise : retrouver le plaisir, la légèreté et la joie de la convivialité dans l'ouvrage . Assurément une grande source d’inspiration pour toutes et tous et pour MaZic dont la mission est d'enchanter l'expérience collaborateur. Savourons ce texte limpide :


« Si le travail vous excède

Si votre ardeur devient tiède

Gaiement allez-y d’un petit air

Quand votre esprit est morose

Chanter vous fait voir tout en rose

Car la musique adoucit les nerfs


Sifflez en travaillant

C'est un bon stimulant qui vous rend le coeur plus vaillant

Sifflez un air joyeux

Vous vous sentirez mieux, vous serez bien plus courageux

Pour chasser les soucis, les tracas les ennuis

Et voir tout sous un jour brillant, suivez ce remède excellent

Sifflez en travaillant

Pour vivre heureux toujours content, sifflez en travaillant


La musique réjouit l'âme

L'on se sent tous feux toutes flammes

Aux accents d'un air bien entrainant

Loin de nous notre supplice

Travailler est un délice

Essayez c'est vraiment surprenant… » (Cis, Morey, Churchill)


28 vues0 commentaire