• Frédéric Parmentier

"Dis mélodie", pourquoi et comment est né l'hymne de MaZic?

En ce jour de fête de la musique, je suis fier de vous présenter mon dernier titre « Dis mélodie », jusqu'alors inédit. À ma connaissance, il constitue une avant-première puisque il incarne désormais le porte drapeau musical, l’hymne de l’entreprise MaZic, premier d’un genre nouveau.

À vos casques ! Prêts ? Partez ! Le titre est à découvrir en appuyant le bouton Play ci-dessus dans la barre d'accueil.


Photo ©Mila et Frédéric Parmentier

« Flashback pour une escale, un moment de ma vie »

Nous sommes en 1988, étudiant à l’ESSCA, j’enregistre un 45 tours, le bien nommé « Une escale » avec la complicité de Federico Crespo, d’Arnaud Colombel, qui deviendra le disque de la promotion 86-90. Ce sera non seulement ma première expérience de studio, mais aussi cette aventure constituera à n’en pas douter les prémices de l’hymne d’entreprise. La démarche fut assurément un des vecteurs fédérateur comme en témoigne le fait que nous nous retrouvons avec plaisir de nombreuses années après, toujours avec le formidable liant nostalgique de cette instant musical resté gravé dans nos mémoires collectives.


Aujourd’hui, après la mode des flashmobs, il m’est apparu évident de proposer aux entreprises la production d’une œuvre intégralement créée par ses collaborateurs, tant au niveau de l’écriture que de sa composition. En voici les principales raisons :


-Il me paraît bon de rappeler l’évidence qu’une entreprise est toujours la résultante de la performance de ses talents. Vous seriez peut-être surpris de savoir que derrière le comptable se cache une violoncelliste émérite, derrière la juriste, une incroyable chanteuse, derrière le PDG, un pianiste débutant, derrière, le directeur marketing, une auteur de nouvelles, derrière un commercial, un compositeur, etc…Un tel potentiel créatif, de tels talents sont particulièrement intéressants à mettre en lumière. C’est un moyen supplémentaire de valoriser, de reconnaître ses équipes autrement.


-La musique, comparable à nul autre media, fédère et harmonise. Un des bénéfices pour l’entreprise dans le cadre de la création d’un hymne, est certainement de favoriser l’inclusion à travers notamment des facteurs inter-générationnels ou d’absence de cadre hiérarchique dans le projet.


-Contribuer à une œuvre permet aux collaborateurs de développer la performance collective. La production d’un titre nécessite en effet de se mettre en résonance, en harmonie avec des personnes avec lesquelles on peut avoir des a priori, une certaine méconnaissance. Dans le cadre de la création d’un hymne d’entreprise, il s’agira d’apporter sa pierre à un édifice qui dépasse la contingence de la gestion des egos.


« Qui d’autres que vos collaborateurs pour incarner vos valeurs ? »

-Si développer la marque employeur est une préoccupation légitime de nombreux dirigeants aujourd’hui, la communication des valeurs d’entreprise manque parfois d’authenticité dans le vécu et l’expérience collaborateurs. L’hymne d’entreprise, comme co-création, implique l’incarnation performative et la mise en évidence de ces valeurs par les collaborateurs. Il va bien au-delà, vous l’aurez compris, d’un simple « coup de com », même s’il en porte les attributs médiatiques (production d’un clip video).


Aussi, il s’agit véritablement de renforcer aussi bien la culture d’entreprise, que l’engagement, la motivation à travers un projet « plaisir » qui fait du sens pour le collectif et la société.


J’ai donc tout naturellement souhaité produire une création pour ma société MaZic afin d’afficher quelques valeurs et convictions à travers le prisme et la thématique mélodique. Cette chanson étant achevé, vous en serez maintenant seuls juges et elle fera son chemin toute seule comme une grande.


Je vous livre cependant quelques clés qui ont guidé mon inspiration :


-Le titre « Dis mélodie » fait référence à une profonde croyance au fait que la musique est un langage non seulement universel, mais encore très mystérieux en ce sens qu’il nous adresse des messages émotionnels très profonds. Véritable jukebox ambulant, je me suis surpris à redécouvrir des titres comme réponse à de nombreux questionnements, ou en parfaite synchronicité avec mon vécu du moment. La musique apporte une dimension spirituelle bénéfique à notre bien-être. C’est une vocation de MaZic dont une des missions consiste à améliorer la qualité de vie au travail.


-Plus largement, j’ai voulu exprimer à travers le texte, une forme de gratitude et de reconnaissance à travers l’apport de la musique dans nos vies. Remercier n’est pas forcément l’acte le plus évident, mais il nous permet certainement d’entrevoir de meilleures perspectives dans les relations.


-Après deux années collectivement éprouvantes, je trouvais important de manifester et transmettre de la joie et de l’enthousiasme à l’écoute de ce titre. J’espère que cette émotion sera largement partagée pour le bonheur furtif mais bien réel du plus grand nombre,


-La forme stylistique variée reflète l’expression de richesse et de diversité que chaque entreprise connaît à travers ses collaborateurs, et qui fait le sel d’une grande partie de la vie.


-Le changement de tempo et de rythme marque la dynamique, la notion de progrès. Rien n’est jamais acquis, figé dans une entreprise, tout est en perpétuel mouvement.


Aussi « Dis mélodie », première née de l’histoire des hymnes d’entreprise, représente à ce jour ma création la plus ambitieuse à plus d’un titre :

-composition, enregistrement et mixage se sont étalés sur 2 ans, fruit d’un passionnant travail qui m’aura permis notamment de passer l’épreuve d’un Covid long.


-c’est la première fois que j’utilise autant d’instruments et que j’ai l’opportunité d’enregistrer de « vraies » cordes


-jamais je ne fus aussi bien accompagné. Je profite de ces lignes pour remercier de nouveau chaleureusement tous les musiciens qui ont donné leur talent en contribuant à ce projet qui me tient particulièrement à cœur (Loni Mahé-claviers, Éric Williman-basse, Louis Carrère-flûte traversière, Xavier Suermondt-saxophone, Marine Cazet-violon, Pauline Cazet-violoncelle, Chloé Boyer-chant, Mila Parmentier-2nd saxophone-chœurs, Maréva Parmentier-chœurs-Jade Parmentier-glockenspiel-chœurs, Arthur Parmentier-batterie, percussions, piano). Comme vous l’aurez constaté il est aussi question d’une affaire de famille. Je parlais précédemment d’intergénérationnalité. Aussi je mesure la chance de pouvoir tisser des liens créatifs avec la jeune génération qui a tant de talent et de générosité. Tous les musiciens sont des amis de mes enfants et la plupart appartiennent à un collectif musical de l’EPFL nommé Cargo Bike Band qui réalise un ensemble de créations instrumentales, artistiques et écologiques sur vélos cargo (plus d’info ici https://www.epfl.ch/about/sustainability/fr/communaute-a4c/act4changelab/les-projets/cargobikeband/)


« Faîtes de la musique….Une fête pour votre société »

Je serais enchanté de recueillir vos commentaires, remarques, demandes au sujet de l’hymne d’entreprise. Vous pouvez m’écrire en contact ou dans la rubrique ci-dessous.

Et surtout n’oubliez pas. Ouvrez grand les fenêtres de vos esprits, faîtes de la musique de la fête dans vos têtes et dans votre corps !


Très belle et bonne fête de la musique à toutes et tous!


139 vues0 commentaire