• Frédéric Parmentier

Comment utiliser la musique pour notre bien-être selon la science?

Mis à jour : 23 juin 2020


Parmi les nombreux pouvoirs magiques de la musique comme véritable instrument de management, nous avons déjà établi son caractère "feelgood" stimulant. Aujourd'hui, je vous propose de nous pencher sur son caractère anti-stress et relaxant, ce que j'ai nommé "feelbetter" dans une proposition de playlists qui a pour but de nous apaiser.

Loin des clichés et stéréotypes attribués communément aux musiques dîtes Zen, l'étude conduite pour Deezer par la British Academy of Sound Therapy en novembre dernier, nous apporte quelques révélations intéressantes et parfois étonnantes utiles à partager dans l'épreuve que nous traversons:

"Une large majorité de gens utilise la musique à des fins de relaxation"
  1. Sur 7500 personnes interrogées dans divers pays, 90% affirment se servir de la musique pour se relaxer. Ce résultat est d'abord la confirmation implacable de l'utilité de la musique en matière de régulation émotionnelle. Jugée parfois futile dans certaines de nos cultures occidentales, la musique se révèle au contraire particulièrement utile pour nous mettre du baume au coeur. Bien avant les études, la science et l'avènement récent des neurosciences, c'est bien notre bon sens commun qui nous donne d'aller vers ce qui est bon pour nous et qui nous a fait dire que "la musique adoucit les moeurs"."Écouter des chansons joyeuses augmente le flux sanguin vers les zones du cerveau associées à la récompense et diminue le flux vers l’amygdale, partie du cerveau associée à la peur" nous dit Lyz Cooper de la British Academy of Sound Therapy. Ainsi, l'origine désormais démontrée par les neurosciences de la musique comme stimulus ne fait que démontrer ce que nous savons intuitivement. Mais chacun conviendra que se relaxer n'est pas notre seul but dans l'instrumentalisation de la musique à des fins de bien-être

  2. 82% des personnes interrogées voient dans l'écoute de la musique une manière d'être plus heureux

  3. 47% surmontent la tristesse grâce à ses vertus

  4. 32% y voient une manière de mieux se concentrer

  5. Enfin, 28% se servent de la musique pour mieux gérer leur colère

"1h18mn d'écoute de musique quotidienne pour avoir un effet bénéfique sur notre bien-être"

A l'instar du sport, la musique se pose comme une discipline. Certes moins contraignante quand il s'agit d'une écoute "passive", il s'agit bien d'un usage qui doit être ritualisé pour en avoir un quelconque bénéfice. Dans le cadre de l'espace de travail, cette donnée nous révèle de manière évidente que la musique doit être largement diffusée dans un maximum de lieux pour impacter favorablement le moral des équipes. Si les zones de réception, de repos, de restauration paraissent à priori comme une évidence, le lieu de travail doit lui même être considéré avec sérieux.

En second lieu, l'étude met en évidence la nécessité de varier les plaisirs, à savoir les genres et ambiances musicales qui aura pour objectif de mieux gérer stress, colère et anxiété. Aussi surprenant que cela puisse paraître de prime abord, on trouvera dans ce cocktail mis en musique sous forme de playlists, des chansons tristes aux vertus réconfortantes aussi bien que des titres uptempo énergisants.

"A chaque genre de musique sa propre vertu"

L'étude nous révèle aussi les nombreux pouvoirs magiques de la musique :

  • la musique classique serait efficace pour se relaxer pour 28% des interrogés, avec la satisfaction de :

  • se sentir en paix (92%)

  • réduire les tensions musculaires (79%)

  • mieux dormir (82%)

  • la musique pop serait associée à la recherche du bonheur pour 25%

  • le rock nous aiderait à surmonter la colère pour retrouver son calme au bout de 15mn (18%)

Le top ten des titres relaxants
  1. Ludwig van Beethoven - “Moonlight Sonata 1st Movement”

  2. Bob Marley & The Wailers - “Jamming”

  3. Simon and Garfunkel - “Bridge over troubled water”

  4. A. Johann Pachelbel - “Canon in D”

  5. Ed Sheeran – “Photograph”

  6. Wolfang Amadeus Mozart - “Piano concerto 21 2nd movement”

  7. Pink Floyd - “Shine On You Crazy Diamond”

  8. Enya – “May It Be”

  9. Adele – “Hello”

  10. Fleetwood Mac - “Albatross”

Cette mini-playlist basée selon les goûts des participants à l'étude, illustre bien son propos dans son aspect divers et varié. Chacun pourra s'y retrouver. On y trouvera aussi bien des titres intemporels personnifiés dans les choix "classiques", que des chansons pop récentes.

Plus surprenant, et c'est là une des limites de l'étude, le choix d'un titre de Fleetwood Mac inconnu pour la plupart des francophones. On le sait, chaque étude a ses propres biais, et on pourra aussi se poser la question de l'absence du rap, genre très populaire depuis 20 ans.

En matière de musique, il ne faut pas s'y tromper, l'aspect culturel est primordial, et on ne peut s'y soustraire d'aucune manière. Autre carence indéniable de cette étude, l'absence de mise en perspective du caractère fondateur sociétal et convivial de la musique. Mais ne boudons pas notre plaisir des révélations de cette passionnante recherche.

"L'instrumentalisation de la musique à des fins de management, tout un art ..."

Contribuer à l'amélioration du bien-être des collaborateurs, enchanter l'expérience collaborateur de votre entreprise, telle est la mission que s'est donné MaZic. Cette vocation repose sur une passion, l'expérience d'une vie associée à de multiples talents artistiques, capacités managériales, connaissances en neurosciences, spirituelles et philosophiques. Autrement dit et pour l'avoir expérimenté à travers les offres de services musicales dans les réseaux de boutiques de mode, la musique est une âme à double tranchant qui mal utilisée ou mal proposée pourra avoir les effets inverses des effets voulus. Afin d'établir des playlists adaptées à vos objectifs de bien-être, il faut respecter un certain nombre de conditions qui sont la force de MaZic:

  1. Comprendre votre vocation, vos métiers, votre environnement humain

  2. Comprendre et analyser vos environnements sonores et/ou musicaux

  3. Adapter si nécessaire les équipements audio et/ou traitements acoustiques

  4. Constituer une playlist pour chacun de vos espaces selon vos objectifs managériaux

  5. Faire du "sur mesure", c'est à dire l'exact opposé des playlists délivrées par l'intelligence artificielle

  6. Avoir la possibilité de donner accès à vos collaborateurs à la musique via un outil e-jukebox ludique et interactif utilisable simplement sur smartphone

  7. Enrichir ces playlists grâce aux données récoltées de l'usage fait par vos collaborateurs

  8. Mesurer la satisfaction de l'instrument par rapport au moral des équipes

Bref, tout un art du bien être qui n'oublie pas l'art en lui même. Au-delà de l'écoute de musique dans l'environnement de travail, MaZic propose d'autres outils puissants de convivialité afin de fédérer vos équipes et incarner vos valeurs. C'est la cas de l'accompagnement à la pratique musicale dans le cadre notamment de la création d'un hymne d'entreprise matérialisée par un enregistrement studio et le clip de cet enregistrement. Vous trouverez plus de détail sur le site www.mazic.biz

Espérant que cette lecture vous ait donné envie de renforcer votre lien avec la musique...






54 vues0 commentaire

©2020 par Frédéric Parmentier